Montrenault (Sarthe) : la lente agonie de l'église Saint-Julien

bannerUPGPSuite à notre publication concernant la démolition de l'église de Puisenval, Frédéric Poupry, membre d’Urgences Patrimoine, nous a alerté sur l’état plus que préoccupant de l’église Saint-Julien située à quelques kilomètres de Mamers dans le département de la Sarthe.

STJUPHOTO-1
Nous relayons ici cette alerte :

L'église Saint Julien se trouve dans le hameau de Montrenault, qui a fusionné avec Saosnes au XIXe (qui fut dans des temps très reculés la capitale du Saosnois). Edifiée vers le XI/XIIe et remaniée au XVIe siècle, l'église, sur sa colline, sombre lentement vers la ruine et semble oubliée de tous...
STJUPHOTO-2
Elle possède encore quelques intéressants éléments de mobilier de l'époque Baroque. Elle est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 1994, ainsi que quelques éléments intérieurs.

STJUPHOTO-2BIS
Malheureusement, elle est totalement laissée à l'abandon depuis des décennies. La toiture en tuile a été remplacée par des tôles, et l'ancien cimetière qui la jouxtait a été remplacé par un parking et un dépôt à ordures !

STJUPHOTO-3
Les seuls frais récents, réalisés l'année dernière, sont le remplacement de tôles trouées par des neuves en métal. C'est toujours mieux que rien... Menacée il y a 15 ans de démolition, elle avait été mise en vente à 1€, mais cela est resté sans suite. Sans doute un « coup de communication » de la part de l'ancien maire... Depuis, ce noble édifice est à l'agonie.

STJUPHOTO-4
À la différence de l’église de Puisenval, l’église Saint-Julien est protégée au titre des monuments historiques, ce qui en théorie devrait la protéger de l’état de ruine. Mais en raison de nombreux exemples sur l’ensemble du territoire, nous savons que la protection MH ne protège de rien et surtout pas de la ruine.

STJUPHOTO-5
Comme c’est le cas dans beaucoup d’endroits, la fusion entre deux communes entraîne la plupart du temps la multiplication des édifices religieux. Qui dit fusion, dit deux, trois, voire quatre églises à entretenir pour une même commune. C’est en partie pour cette raison que nous ne souhaitons pas accabler la commune, d’autant que le maire actuel n’est pas responsable de l’état calamiteux de l’édifice.

STJUPHOTO-6
En revanche, il peut, et surtout il doit, s’en préoccuper de toute urgence, afin de ne pas être responsable de la disparition d’un patrimoine quasi millénaire. Si la commune n’a pas les moyens de restaurer cette église, peut-être qu’effectivement, la vente à un privé ou à une association serait peut-être la meilleure solution, car il y a fort à parier que la DRAC refusera une restauration dans le cadre de chantiers bénévoles, à cause de la protection MH.

En tout cas, l’option vente sera toujours une bien meilleure option que la démolition.

STJUPHOTO-7
Nous allons donc contacter la mairie afin de proposer gracieusement nos services et notre expertise, dans le cadre de notre dispositif PPA (un Patrimoine, un Projet, un Avenir).

« Là où il y a une volonté, il existe un chemin » : nous espérons que le maire empruntera celui du bon sens, afin d’offrir un avenir à ce patrimoine, qui est, rappelons le, un bien commun.


Crédits photographiques : Frédéric Poupry