Edito
Février 2020


Stacks Image 857
Alexandra Sobczak-Romanski
Directrice de la publication.

Croquer la vie, manger quelque chose des yeux, dévorer un livre, digérer une nouvelle. Autant de termes qui font référence au goût des choses.

Alors le patrimoine peut-il faire partie de ces mets qui remplissent à la fois nos yeux et notre estomac ? Pour nos yeux, cela ne fait nul doute. D’ailleurs, ne sommes-nous pas devenus des hyper-consommateurs de patrimoine ?

Ceux-là même qui engloutissent sans jamais se poser la question de : comment un édifice tient encore debout, ou quels sont les sacrifices que son propriétaire a dû faire pour le maintenir en vie.

Le tourisme de masse et ses touristes gloutons ne sont-ils pas responsables de certaines dérives patrimoniales, qui conduisent les édifices à leur perte ?

Quoi qu’il en soit, soyons gourmands, et gourmets, mais pas goinfres, car dans chaque excès il existe quelque chose de mauvais et de contrefait.

Stacks Image 864
En revanche ce mois-ci, régalez-vous avec notre nouvelle rubrique « Secrets de chef », une rubrique goûteuse, qui rend hommage à notre grande et belle gastronomie française, à l’heure où les burgers ou autres kebabs sont aussi néfastes à notre santé que peuvent l’être les maisons sans toit ou les bâtiments sans âme qui fleurissent partout dans l’indifférence générale.

Mangez bien, mangez bio, mais surtout mangez vrai et vivez vrai.

Platon en son temps écrivait : « le beau, c’est la splendeur du vrai ». Personne n’a depuis pu dire mieux.

Edito
Janvier 2020



Nouvelle année, nouveau magazine dédié au patrimoine et à ses acteurs. À travers nos articles nous souhaitons vous faire découvrir ou redécouvrir des lieux, des talents, des savoir-faire, faisant partie intégrante de notre Histoire collective, de sa sauvegarde et surtout de sa transmission, car un patrimoine sans projection dans l’avenir est un patrimoine condamné. Nous donnons également la parole aux femmes et aux hommes de terrain qui s’engagent au quotidien pour cette cause.

Stacks Image 839
Nous souhaitons également vous emmener à la découverte de la « face cachée » du patrimoine. L’on nous fait croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, du moins dans celui du patrimoine, car nous avons désormais un Loto en faveur de la restauration d’une poignée d’édifices, or nous assistons à une vague de démolitions sans précédent sur l’ensemble du territoire. En particulier, du patrimoine du XIXe siècle, sans doute le siècle le plus maudit dans l’architecture.

2019 fut une année particulière, car l’incendie de Notre-Dame de Paris a meurtri les cœurs et les esprits, bien au-delà de nos frontières. Mais Notre-Dame est devenue Notre drame, car les dons et les attentions se sont focalisés sur elle, faisant oublier souvent qu’ailleur des « petites Notre-Dame » attendent un regard ou un geste bienveillant permettant de leur faire espérer un avenir, autre que celui de l’abandon voire de la démolition.


« Là où il existe une volonté, il existe un chemin » et c’est sur ce chemin que nous aimerions vous conduire. Celui de la vérité et non celui des faux-semblants.


Mais comme nous considérons que notre patrimoine n’est pas une cause triste pour autant, nous souhaitons apporter à travers nos différents sujets un souffle de légèreté là où le patrimoine business assombrit cette cause.

« Servir le patrimoine et non s’en servir », voilà une belle devise !


Patrimonialement vôtre.
Alexandra Sobczak-Romanski