top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Alençon épisode V : « laisse béton ». Un médecin dit non au Bunker Basilique!

Nous nous sommes jusqu’alors beaucoup préoccupés de l’aspect esthétique du projet, mais un peu moins de son utilité. Rappelons qu’initialement, dans l’extension qui fait débat, il devait y avoir un restaurant et des cases commerciales. Depuis, la mairie a revu sa copie et ce sont en théorie quatre cabinets médicaux et une grande salle d’accueil qui devraient voir le jour dans ce bâtiment.



Le problème, que nous avons brièvement évoqué lors de notre rendez-vous avec les élus, c’est que les médecins qui avaient donné un accord de principe en 2018 pour venir dans ce pôle, ont soit pris leur retraite, soit ont trouvé une autre structure. Alors peut-être que les locaux proposés dans les bâtiments réhabilités trouveront preneurs, mais nous émettons des doutes quant à la nécessité de l’extension. Nous ne sommes pas les seuls à douter, puisqu’un médecin de la ville nous a contacté et a confirmé ce que nous sommes nombreux à penser. En attendant la commission qui devrait réunir tous les acteurs de ce projet, voici l’alerte du docteur Hervé Trassard :



Alençonnais, Alençonnaises réveillez-vous !



Alerte quant au projet médical en centre-ville.



La CUA et la mairie d’Alençon cherchent désespérément des médecins pour occuper « un magnifique bâtiment » que l’on nous promet en centre-ville, sur l’espace occupé par l’ancienne Providence, tout près de la non moins magnifique passerelle qui enjambe la Sarthe à cet endroit.



Il est vrai qu’il est urgent de construire un bâtiment, alors que beaucoup d’immeubles environnants sont inoccupés. L’idée est bonne : « un beau bâtiment futuriste » collé au cœur de la cité ancienne. Les médecins vont se précipiter !



Hélas j’ai bien peur qu’il reste vide comme les autres.

Vous êtes tous conscients de la situation difficile que connaît la médecine dans notre ville. Nous y réfléchissons tous depuis des années. D’ailleurs, beaucoup de projets dignes de ce nom n’ont pas pu voir le jour à cause d’un défaut de ligne ou autre détail déplaisant « aux maîtres des permis de construire. »



Comme partout, et contrairement aux textes, les politiques se sont emparés du sujet : il faut faire des bâtiments neufs pour attirer le public quoi qu’il en coûte (le contribuable paie). L’expérience, en revanche, n’a pas l’air de payer. La situation des autres centres réalisés sur la commune n’inquiète pas.



Quant à la situation géographique du site, elle pose également question. On ne peut que se désoler de la déshérence du centre-ville. Pour ce qui est des personnes âgées qui voyaient ce centre comme une opportunité pour elles, n’oublions pas qu’elles sont en perte d’autonomie et réclament de plus en plus de visites à domicile. Pour les autres, la gare des bus est bien pratique, elle dessert St Germain, la ZUP, Courteille — en excluant les autres quartiers.



Le choix architectural interroge également : Ils ont de l’imagination nos architectes ! Cette imagination au pouvoir tourne le dos à des siècles d’Histoire et d’harmonie. Mr GAULARD, venez nous secourir, vous qui avez si bien restauré une partie du vieil Alençon.



Ont-ils perdu la tête ?



En tant que praticien exerçant à Alençon depuis 41 ans, je ne dirai qu’une seule chose : qu’Il est urgent d’aménager l’existant et surtout de renoncer aux chimères. Mr le Maire, faites-nous une ville jolie et prospère.



Abandonnez ce projet, cette verrue !!!



Docteur Hervé Trassard,


un médecin qui vous veut du bien.



0 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page