top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Bellissen-Bénac : plutôt deux FOIX qu'une !


restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg

Nous vous avons déjà, par trois fois, fait part de notre projet de sauvegarde de la tombe du petit Raymond de Bellissen-Bénac, mort à l’âge de 10 mois en 1879, et enterré sur les terres de la propriété familiale, juste à côté du château de ses parents, qui fut depuis détruit et remplacé par l’Hôtel du Département. Lors de l’alerte lancée par Olivier Munin, un amoureux du patrimoine qui a de nombreuses attaches à Foix, nous avons appris que cette tombe est dans un état déplorable. Mais elle se trouve sur un terrain privé.

restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg

Toutefois, nous avons pris contact avec les propriétaires et nous sommes en train d'envisager le futur chantier de restauration.

Mais il y a un autre problème. Et de taille. C’est grâce au commentaire d’un internaute, suite à une de nos publications antérieures, que nous avons appris et compris qu'une autre tombe est en danger et c'est celle du baron Cyprien de Bellissen-Bénac, le père du petit Raymond. Cette tombe fait effectivement partie des tombes « chapelles » du cimetière du Champ-de-Mars, à Foix, dont les concessions sont désormais à reprendre.

`


Le baron Cyprien de Bellissen-Bénac fut une grande figure de Foix, de l’Ariège et bien plus encore. Il fut notamment Député du Canton de Foix et l’histoire nous dit qu’il serait à l’origine de la sauvegarde du château des comtes de Foix, quand, au début du XXe siècle, il était question de le démolir.


restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg

Cyprien de Bellissen-Bénac serait donc un oublié de la République ? Nous pensons qu’il s’agit là d’une erreur d’appréciation de la part de la municipalité, et que nous réussirons à trouver une issue heureuse à cette seconde « affaire » Bellissen-Bénac.


Vendredi, nous avons contacté le service de l’état-civil de la ville qui est en charge des reprises de concessions, mais, hélas, nous ignorions le numéro d’enregistrement de la tombe. La charmante personne que nous avons eue au téléphone n’a pas donc pu nous renseigner quant au coût d’une éventuelle reprise. Reprise que nous serions obligés d’envisager, si bien entendu, la commune ne revenait pas sur sa décision de vendre la concession Bellissen-Bénac.


Dès lundi 9 mars, nous contacterons l’adjoint au maire en charge des cimetières, afin de connaître les diverses options envisageables pour conserver la mémoire de cette figure historique de la ville de Foix, de l'Ariège et de la France qui, comme pour son petit Raymond, mérite bien de reposer ici en paix pour l ‘éternité.


restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg

Si nous parvenons à mener à bien ce genre de projet de sauvegarde, ce sera grâce à la mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux. Aussi nous faut-il remercier, par avance, Jules Allais, qui est devenu un de nos correspondants sur place, ainsi que Christelle Canal, Sandra Dunes et Jean-Patrick Maillard dont nous devons saluer la réactivité et l'enthousiasme. Merci également à La Dépêche du midi et donc au journaliste Laurent Gauthey qui nous ac contacté afin de relayer ces informations dans la presse locale — ce qui nous apportera un soutien supplémentaire.


restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg


restauration-tombe-belissen-benac-gazette-patrimoine.jpeg

Lire nos précédents articles sur le même sujet :

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page