top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Grabels (Hérault) : l'abandon scandaleux de la demeure de l’écrivain Joseph Delteil

Nous avions suivi cette triste affaire de loin en 2017, et nous pensions que suite à la mobilisation de nombreuses personnalités du monde de la Culture, l’avenir de ce patrimoine était assuré. Hélas il n’en est rien et, aujourd’hui, les inquiétudes sont grandes, car les pelleteuses semblent se rapprocher.



Nous relayons donc ici l’appel au secours de l’Association Carré Joseph Delteil-La Tuilerie et Urgences Patrimoine va tout mettre en œuvre, pour que ce patrimoine s’inscrive dans l’avenir.



Naufrage de la Tuilerie de Massane



Entre ses murs, le mas de La Tuilerie de Massane nous laisse une histoire depuis le XVIIe siècle qui est celle de ses fondateurs, la famille de Massanes, celle des propriétaires successifs, et dernière demeure de Joseph Delteil. Cette métairie a une valeur historique comme modèle sous l’Ancien Régime, de cultures et élevages destinés aux marchés montpelliérains, typique des métairies proches de la ville. Ce domaine a connu une étonnante adaptabilité, en gardant jusqu’en 1937 les mêmes contours, en y associant d’autres fonctions.


Joseph Delteil a été un des écrivains les plus célèbres de sa génération. Admiré des surréalistes, Prix Fémina 1925 pour sa Jeanne d'Arc, il quitta Paris en pleine gloire pour s'établir à deux pas de Montpellier. Il y vint avec sa femme, Caroline Dudley, créatrice de la fameuse « Revue Nègre », dont la vedette était Joséphine Baker.



Durant quarante ans ils vécurent à la Tuilerie de Massane à Grabels. L’auteur, écologiste avant l'heure, y vécut une existence heureuse, simple et bucolique, dans un lieu dont il disait qu'elle était « une oasis, un point de vie, comme il y a des points d'eau ». On pouvait à l'occasion y croiser les Delaunay, Pierre Soulages, Albert Camus, Charles Trenet, Joséphine Baker... ou encore l’écrivain Henry Miller et tant d'autres, venus lui dire leur amitié et leur admiration.




Ce lieu précieux de notre patrimoine et de notre mémoire artistique collective est désormais en ruines. Depuis 1982, la maison est à l’abandon malgré les deux tentatives de sauvegarde au titre des MH auprès de la DRAC Occitanie en 1983 puis en 2017. Ces demandes ont toutes deux reçu un avis hélas défavorable, car aucun dossier solide mettant en avant l’intérêt de ce patrimoine remarquable n’accompagnait les demandes.



Au nom de notre association nous avons renouvelé une demande de Protection avec des éléments nouveaux en décembre 2021. Ce domaine viticole d’une centaine d’hectares abandonné, qui progressivement, au fil des arrachages verra les vignes disparaître, va devenir un terrain à bâtir. L’urbanisation au Nord-Ouest de Montpellier, grignote de plus en plus ce territoire et encercle « l’oasis de verdure » qui entoure le mas de La Tuilerie. Dans les années 1980 la ville de Montpellier et le District ont acquis la maîtrise des terres en achetant en plusieurs tranches la totalité des terrains, à l’exception des bâtiments de La Tuilerie de Massane et du parc, afin de créer une zone de recherches médicales.




En 2017 une pétition « Sauvons la maison du poète Joseph Delteil à Grabels » lancée par la Revue Souffles et soutenue par Pierre Soulages, reçoit plus de 10.000 signatures … Face aux projets présentés en mai 2019 à Grabels, incluant La Tuilerie dans l’aménagement de la ZAC de Gimel, nos inquiétudes n’ont fait que croître. La ZAC de Gimel avec ses 850 logements impacte fortement le site de La Tuilerie (avis de la MRAE émis le 12 avril 2021)



En 2020, nous avons décidé de créer l’Association « Carré Joseph Delteil-La Tuilerie » qui a pour objectif la Sauvegarde de La Tuilerie de Massane. Date de déclaration le 24 novembre 2020 (Association Loi 1901 – Journal Officiel du 1er décembre 2020) :



« Cette association a pour objet la sauvegarde de la Tuilerie de Massane dans l'esprit de la Deltheillerie, notamment en exerçant une vigilance sur les réalisations et les projets immobiliers, patrimoniaux, mémoriels et culturels concernant, directement ou indirectement, l'œuvre et la maison du poète Joseph Delteil.» art.2.



Le 8 décembre 2020 nous adressons un courrier à L’UDAP. Une visite sur site est organisée le 19 janvier 2021 à notre demande, à laquelle ont participé la Fondation du Patrimoine, la Métropole et l’architecte du Patrimoine de Montpellier, la Mairie de Grabels et notre Association. Le dossier est resté sans suite faute de coopération du Maire de Grabels.



Au printemps 2021, nous avons adressé plusieurs courriers aux élus locaux pour les alerter sur les dégradations de plus en plus importantes de la Tuilerie de Massane. Quelques promesses à ce jour non tenues ! C’est à cette période que la Mairie de Grabels a acquis la Tuilerie de Massane. Depuis l’automne 2021, le projet serait dans la phase de création de cette ZAC, et devrait être finalisé en juin 2022. (source Mairie )




En Juillet 2021, nous avons rejoint « Un nouveau Souffle pour Delteil » et l’association Artopos, pour former un Comité de Sauvegarde. Nous avons écrit une lettre ouverte au Maire de Grabels, que nous lui avons remise le 23 juillet 2021. Ce courrier est resté lettre morte. Le 28 juillet 2021, Michel Onfray et le peintre Robert Combas, à l’appel de notre Comité de Sauvegarde, sont venus constater le triste état de La Tuilerie. Ce jour-là, nous avons remarqué que les dégradations s’étaient fortement accentuées depuis la visite sur site du 19 janvier 2021. Des mesures conservatoires devraient être entreprises pour ensuite restaurer la maison et ses annexes. Notre Comité a réagi en demandant fin août au Maire de Grabels, d’assurer le clos et le couvert de la maison, afin de stopper ces dégradations. Celui-ci n’a pas tenu compte de nos préconisations.



En novembre 2021, a été votée en Conseil de Métropole une attribution d’un fond de concours (de 100 000 euros) pour réaliser une étude patrimoniale et programmatique en complément des 100 000 euros votés au Conseil Municipal de Grabels.



Nous pensons, au contraire, que le projet immobilier de la ZAC de Gimel risque de défigurer l'harmonie de cet îlot de verdure, en y implantant un cinéma, une école et une salle de fêtes et nous avons toutes les raisons de craindre le pire.




Les responsables à la Mairie de Grabels ou à la Métropole, contre toute logique, se font les chantres de la ZAC pour soi-disant protéger le site. Nous savons ce que valent ces promesses d'avenir radieux : elles ne sont là que pour nous aveugler sur un présent misérable, fait d'abandon et de soumission aux intérêts financiers. Si nous ne nous mobilisons pas contre ce projet, les jours de la Tuilerie sont comptés, et avec eux un pan de notre mémoire et de notre patrimoine commun.



Nous lançons cet appel « Sauvegardons la Tuilerie de Massane » métairie du XVIIe siècle qui associe un patrimoine modeste mais essentiel, avec une aura culturelle et artistique conférée par ses derniers hôtes, Joseph Delteil et Caroline Dudley Delteil. Le contexte de la ZAC de Gimel rend notre démarche urgente.




Association Carré Joseph Delteil-La Tuilerie,


Montpellier, le 23 février 2022


Alice Ciardi Ducros (présidente) et Cathy Dumons (vice-présidente)



Contacts : carrejdlt@gmail.com





1 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page