top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Le fromage, un patrimoine français en danger : « Fromagissons » !

« Fromagissons contre le covid-19 », voici le mot d’ordre de la filière laitière face à une baisse moyenne de 60% des commandes des fromages AOP (Appellation d’origine protégée) /IGP (Indication géographique protégée). La filière appelle à travers ce slogan à la consommation solidaire.

Dans près d’une vingtaine de filières d’appellation, la fabrication est à l’arrêt. Le lait collecté ne pouvant être stocké, il est collecté par des entreprises qui produisent des produits laitiers non AOP ou IGP, ou pire, il est tout simplement jeté. Selon le Cnaol (Conseil national des appellations d’origine laitières), une dizaine de filières AOP produisant essentiellement des fromages à pâte molle et des fromages de chèvres ont été contraintes de détruire leur lait et leurs fromages devenus impropre à la consommation. Dans les prochains jours, les filières produisant des pâtes pressées non cuites pourraient également avoir recours à ces destructions. Sur la période du 15 mars au 30 avril, la perte du chiffre d’affaire s’élèverait à plus de 157.000000 euros. Face à la détresse des producteurs, le Cnaol espère des annonces rapides de la part du ministère de l’Agriculture, car pour le moment, les fromages AOP et IGP sont les grands oubliés des mesures ministérielles annoncées.


En attendant, les filières s’organisent et cherchent des solutions. Les initiatives se multiplient pour favoriser les circuits commerciaux locaux : plate-forme régionale, drive fermiers, vente en ligne… Au niveau national et régional, la grande distribution fait des efforts pour référencer des produits locaux. Des contacts positifs et constructifs ont été échangés. Mais ils ne se traduisent pas encore par des effets significatifs sur les ventes. Pour Michel Lacoste, président du Cnaol, « il est urgent de permettre aux Français de retrouver leurs habitudes alimentaires d’avant la crise. Le fromage n’est pas qu’alimentaire… c’est l’identité de la France, son patrimoine, son histoire, des savoir-faire particuliers et uniques, des terroirs parfois difficiles ! » Le Général de Gaulle s’est exclamé un jour : « comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromages !». Gageons que si une partie d’entre eux disparaissait, le pays ne serait pas forcément plus « gouvernable », mais ce serait une réelle perte pour l’identité culturelle française. Alors soutenons les fromages français et « Fromagissons ». Lire le communiqué de presse de la filière laitière ICI. Sources : Réussir Lait

1 vue0 commentaire

Kommentare


bottom of page