top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Rang-du-Fliers : le « Manoir » sacrifié pour permettre l’extension de la zone commerciale

Construit au XIXe siècle, l’édifice s’appelait le Petit Castel et, avant la création d’une première zone commerciale dans les années 80, il n’était entouré que de champs. Bien que désormais cerné par de multiples grandes surfaces, il a résisté jusqu’alors, et plutôt bien, puisqu’il a été restauré il y a peu de temps. Propriété de la même famille depuis plus de 80 ans, il n’est plus utilisé comme maison d’habitation, mais abrite les bureaux des « Serres du Manoir ».



C’est donc bien un témoin de l’histoire locale qui va disparaître. Tous les voyants sont aux verts pour l’agrandissement de la zone commerciale, puisque la CDCA (Commission départementale d’aménagement commercial) a donné son accord le 12 mai dernier.



Un membre de la Commission a tout de même objecté qu’il était dommage de sacrifier l’édifice présent depuis le XIXe siècle, mais les dirigeants d’Intermarché et des Serres du Manoir, qui portent conjointement le projet, ont fait savoir que « la situation du bâtiment n’entrait pas en adéquation avec la future zone commerciale ».




Pourtant, il est question de créer un restaurant dans cette zone, alors pourquoi pas l’installer dans l’édifice ?


 

Interrogés par les médias locaux, clients et habitants ne comprennent pas cette décision, et espèrent encore que les porteurs de projet revoient leur copie. Comme nous pouvons le constater sur cette maquette du projet publiée dans « Les Échos du Touquet », plus de manoir en vue.



L’enseigne « Les Serres du Manoir » sans manoir, cela n’a aucun sens.


Si nous évoquons aujourd’hui l’avenir incertain de cet édifice, c’est parce que plusieurs personnes nous ont sollicités afin de sursoir à cette démolition programmée. S’agissant d’un patrimoine privé, nous avons peu de chance de sauver ce témoin du passé de Rang-du-Fliers.


Il faudra surtout une forte mobilisation locale pour inverser la tendance, mais nous essaierons de faire de notre mieux afin d’assurer l’avenir de ce patrimoine injustement condamné.


Nous comprenons que le maire de la commune soit favorable au projet, car tout ce qui peut être bénéfique en termes d’attractivité économique pour un territoire est bon à prendre, mais ne perdons jamais de vue que le patrimoine est également un puissant vecteur d’attractivité d’un territoire. Les cases commerciales qui vont être construites disparaîtrons dans quelques années et seront remplacées par d’autres, mais la démolition du manoir rayera définitivement du paysage un patrimoine emblématique de la commune.


N'oublions jamais que le patrimoine est un marqueur de l’identité du territoire et, tant qu’il ne sera pas protégé au titre de sa valeur locale, alors nous continuerons à perdre chaque jour des dizaines d’édifices, certes « modestes », mais qui contribuent pourtant à faire de notre pays autre chose qu’un centre commercial géant.


Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite de cette affaire.


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page