top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Stop à l’oubli de l’Église Saint-Éloi de Trith-Saint-Léger du Poirier

Nous avions il y a quelques semaines évoqué l’église Saint-Éloi du Poirier et son avenir incertain, voici quelques nouvelles fraîches qui ne sont pas forcément celles que nous attendions. En revanche, nous sommes heureux de constater que le Président de la Région, Monsieur Xavier Bertrand, s’est emparé du dossier et qu’il ne fait nul doute que les dispositifs proposés en faveur du patrimoine sauront dynamiser le projet de sauvegarde, si bien entendu une solution est trouvée.



Urgences Patrimoine se tient aux côtés de l’association et la remercie pour sa confiance. « Le patrimoine ne peut pas lutter, ensemble nous pouvons » et c’est ensemble que nous espérons un avenir heureux pour l’église Saint-Éloi.




Voici le communiqué de l’Association « Agir Pour Les Trithois » suite à son rendez-vous avec la municipalité.



Notre patrimoine disparaît et nous regardons ailleurs. 



L'association AGIR POUR LES TRITHOIS a été reçue à la mairie à propos de l'église Saint Eloi de Trith Saint-Léger-le-Poirier. Ce rendez-vous a été très certainement donné contraint et forcé, suite à nos courriers adressés à différentes instances dont Monsieur le Sous-Préfet. 



Cependant, Monsieur le Maire n'était pas présent, affichant ainsi son désintérêt total. Il a préféré mandater un de ses adjoints et le directeur des services techniques. Ces personnes n'étant pas décisionnaires, les discussions se sont avérées stériles d'autant plus que le diocèse n'était pas convié. 



Cela confirme bien une défaillance affichée de la mairie qui s'est défaussée depuis toutes ces années, défaillance qui perdure encore aujourd'hui 



Nous apprenons, via un communiqué de la municipalité, que les travaux de rénovation étaient estimés à plus de 800 000 euros d'après un devis réalisé par un bureau d'études mandaté par l'association diocésaine il y a 10 ans; il nous a été interdit de consulter ce fameux devis. Cela est d'autant plus suspicieux qu'un montant bien inférieur avait été annoncé par la mairie il y a quelques temps. Dans ces conditions, pourquoi ne pas affirmer qu'il faudrait 1, 2 ou 10 millions d'euros pour la rénover. 



On voit bien la manœuvre de la mairie qui se sert de l'argument financier pour faire douter les trithois de l'opportunité de rénover l'église plutôt que de la détruire. 



Pourtant, il suffirait que Monsieur le Maire demande leur avis pour qu'il se rende compte à quel point ils tiennent à leur patrimoine. 


La municipalité n'a pas jugé utile dans le communiqué, de mentionner qu'il existe des aides, du département, de la région, de la circonscription, de la communauté d'Agglomération, de bénévoles. Le communiqué n'indique pas non plus qu'elle a reçu notre association. 



En conclusion, le dossier de l'église n'est pas un enjeu électoral, nous l'avons bien compris, et il n'est donc pas utile de traiter le dossier. Mais nous ne baisserons pas les bras, ce d'autant plus que Monsieur Xavier Bertrand, Président du conseil régional des Hauts de France a répondu à nos sollicitations. Il a mandaté La Conseillère régionale et présidente de la commission rayonnement pour l'étude du dossier et a également transmis nos courriers à la vice-présidente Hauts de France en charge de l'agriculture et de l'agro-alimentaire et de la Bio économie et à la conseillère régionale élue du territoire.


Nous allons de nouveau solliciter une réunion avec Monsieur le Maire et au moins le diocèse. 



Pour terminer, nous tenons à remercier très sincèrement Madame Alexandra Sobczak de l'association Urgences Patrimoine pour son soutien, ses conseils et le travail concret qu'elle réalise avec brio pour la sauvegarde de notre église. 

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page