top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Un beau Geste, pour un beau musée

C’est pour le Musée Eugène Carrière, situé à Gournay-sur-Marne, que notre incontournable fée des pinceaux, Sophie de Joussineau, a accepté une fois encore d’offrir son temps et son talent dans le cadre de l’opération Un Geste à l’Édifice, initiée par Urgences Patrimoine.

 


 Ce tableau est un portrait de Jean-René, le second fils d'Eugène Carrière (le 1er étant décédé de la diphtérie en 1884), né en 1888.

Il est l'oeuvre du peintre Charles-Paul Séailles. Nous devrions dire la peintre, puisqu'elle se prénomme en réalité Octavie, Charles-Paul Séailles étant son nom d'artiste, à une époque où les femmes ont encore peu de place dans la peinture.

Elle est la femme de Gabriel Séailles, professeur d'esthétique à la Sorbonne. Ce dernier se lie d'amitié avec Eugène et devient son biographe. Dans la prochaine exposition qui ouvre en octobre 2024 "Eugène Carrière, un peintre humaniste et engagé", un buste et un médaillon représentant Gabriel Séailles seront présentés.

 

Sophie de Joussineau avait déjà restauré une œuvre dans ce cadre-là en 2020, le portait de Célimène, du peintre Théophile Poilpot, et très généreusement, elle a accepté de prendre en charge la restauration de ce second tableau pour le même musée.

 




Rappelons que le Musée Eugène Carrière est un musée associatif qui ne dispose pas de gros budgets, notamment pour entreprendre la restauration des nombreuses œuvres issues des collections personnelles du peintre.



 

Nous remercions très sincèrement Sophie, qui depuis plus de six ans se mobilise à nos côtés pour sauver de l’oubli des œuvres qui, sans l’opération « Un Geste à l’Édifice », étaient probablement condamnées.

Nous avons pour habitude de prendre en charge des tableaux religieux, qui sont les premières victimes du manque de budget pour effectuer certaines restaurations très lourdes, mais nous sommes heureux d’avoir pu offrir ces deux « Gestes » au Musée Eugène Carrière.

 

 

Afin de découvrir ou redécouvrir le travail de Sophie, n’hésitez pas à visionner ce reportage :

 

Et pour en savoir plus :



 

81 vues0 commentaire

Comments


bottom of page