Rouen : fin de l’exil pour Napoléon !

Bandeau6
bandeaufinale5
upgo
Le feuilleton
aura duré plus d’un an, mais les Rouennais ont tranché. Ils ont été 68% à voter pour le retour de l’Empereur sur la place de l’Hôtel de Ville, n’en déplaise au maire iconoclaste, Nicolas Mayer-Rossignol, pour qui, aujourd’hui, c’est Waterloo.

RETOURNAPOLEONPHOTO-1
Même si la tendance est désormais de vouloir bannir tous les témoins de notre histoire de la place publique, ce ne sera pas le cas de cette statue. Afin de calmer les esprits, il a été proposé de réaliser une pancarte explicative, afin de remettre les choses dans leur contexte historique.

Rassurez-vous, le maire et son équipe ont déjà de nouvelles préoccupations, comme le dilemme cruel de savoir où installer le futur hôtel à insectes.

Moralité : « Qui cherche la petite bête, finit par se faire piquer ».

Bravo et merci à tous les rouennais qui ont empêché de rayer de la carte un pan du patrimoine de LEUR ville.

RETOURNAPOLÉONPHOTO-2
Plus de détails dans l’article de France Bleu Normandie ICI.

Napoléon devrait retrouver le parvis de l'hôtel de ville de Rouen. La mairie a rendu publics ce lundi les résultats de la consultation citoyenne lancée, entre autres, sur la question de cette statue, mais aussi plus généralement sur la représentation des femmes dans l'espace public. 4.080 réponses ont été enregistrées par les services de la ville, mais seules 3.502 ont été retenues. Seuls les Rouennais avaient en effet le droit de participer à la consultation, sur présentation d'un justificatif de domicile.

Le résultat est sans appel : 68% des participants souhaitent le retour de la statue sur la place. Rappelons qu'elle a été retirée pour rénovation à l'été 2020, la mairie investit 200.000 euros pour ce chantier. A noter que près de deux votants sur trois demandent également l'installation d'un panneau avec la statue, permettant de la replacer dans son contexte historique et politique.

Autre enseignement de cette consultation, 65 % des votants souhaitent que la représentation des femmes soit renforcée pour la dénomination des rues et des espaces publics.

"La Mairie suivra naturellement ces orientations, comme elle s’y était engagée", précise la collectivité dans son communiqué.

bandeaufinale5
mecenesb

Crédit photographique : Mélaine Lhomme