top of page

La Gazette du Patrimoine est le média en ligne d'Urgences Patrimoine. 

Cette publication relaie les combats de notre association.

Elle permet la diffusion des informations relatives aux patrimoines et à ses acteurs. 

  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Pointe-à-Pitre : démolition annoncée d’un Monument Historique

Nous avions déjà évoqué ce patrimoine emblématique de Pointe-à-Pitre à plusieurs reprises, avec chaque fois un infime espoir de voir le cinéma-théâtre La Renaissance s’inscrire dans un projet d’avenir. Aujourd’hui, les choses ont l’air de se précipiter et nous allons tout droit vers une démolition de l’édifice, pourtant protégé au titre des Monuments Historiques.



David Grégoire, Président de l’association Patrimoine Pontois, dresse un bilan de la situation. Bien évidemment, Urgences Patrimoine suivra l’évolution de la situation de très près, car si maintenant, le patrimoine protégé est également en proie aux démolisseurs, nous avons du souci à nous faire.


David Grégoire à 36 ans, il est pointois et l’un des membres fondateurs de l’association Patrimoine Pointois. Photographe passionné, il aime à relever les détails de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), ville au patrimoine riche et varié, et présenter les photos sur le réseau social instagram (www.instagram.com/ig_pointeapitre ). Il est le coauteur du recueil de témoignages Moun Lapwent (Pointois), Tome 1.



A la suite de la parution, début octobre 2020, d’un appel d’offre passé par le propriétaire de l’ancien cinéma-théâtre La Renaissance, l’association Patrimoine Pointois avait lancé, fin octobre 2020, une pétition ayant pour but de demander aux décideurs, la préservation/réhabilitation de sa façade, inscrite aux monuments historiques, les autres parties inscrites ayant été fortement endommagées par l’incendie du 25 janvier 2020.


La pétition avait réussi à stopper, un temps, le projet de démolition.



L’étude sanitaire chiffrée effectuée en janvier 2021 a pu être portée à la connaissance des Décideurs — étude indiquant que la façade peut tout à fait, avec renforts et autres techniques, être réhabilitée.



Après plusieurs mois de répit et de rendez-vous avec les autorités compétentes, c’est avec stupeur qu’un nouvel appel d’offre a été publié sur un site internet, en date du mercredi 05 mai 2021.


Cet appel d’offre mentionne le désamiantage et la démolition de ce monument historique — ce qui nous a étonné, car, en effet, aucun affichage n’est présent encore à ce jour, le vendredi 14 mai 2021, comme ces photos le confirment.



Lors d’un rendez-vous en janvier 2021, la direction du service de l’Etat chargé du patrimoine s’était étonnée du premier appel d’offre et avait répondu qu’ils auraient le dernier mot par rapport à une éventuelle démolition de ce monument historique. Nous nous étonnons donc de l’existence de ce dernier appel d’offres, dûment abouti et publié sur la place publique sans que les services de l’Etat ne soient visiblement au courant.





0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page